Patrimoine et son histoire

Un patrimoine bâti aussi riche en centre ville qu'en milieu rural

 

 

Ville fleurie qui domine la vallée du Garun, Montauban-de-Bretagne existe depuis le VIIIè siècle et s'appelle alors Saint Eloi. Au XIVè siècle, la ville prend le nom de la seigneurie de Montauban. 

Depuis le XIXè, Montauban ne cesse de se développer. Pour préserver son identité, son nom a été modifié par décret en novembre 1995, la dénommant officiellement Montauban-de-Bretagne.

 

Montôban, s’ée ùnn vil flleuri qhi donn su la coulée du Garun. Montôban egzist dedpée l’ VIIIm sieq e nen lâ trouv nomée Santeleio den un tecss de 1152 e Sancto Eleio en 1312. Le non « Mons Albanus », sa vourë dirr « le mont bllanc ». Ô XIVm sieq, la vil pri l’non d’la segneurri d’Montôban. Dedpée l’XIXm sieq, Montôban s’agrandi sen dessèssë. Son non ofissia a të chanjë parr decrèt en « Montauban-de-Bretagne » pour marqë sn’apartenanss a la contrée.

Châteaux

Un château féodal du XIème siècle reconstruit au XVème siècle

 

Edifié sur le site d'une carrière coquillière gallo-romaine appelé "Mons Albanus", le château de montauban fut du 12ème au 15ème siècle, le berceau de l'une des plus illustre maison de Bretagne : les Montauban.
Après la mort en 1466 de Jean de Montauban, Maréchal de Bretagne, puis Amiral de France, la terre de montauban passa par mariage aux Rohan-Guéméné qui en bénéficièrent jusqu'à leur spectaculaire banqueroute en 1782.

 

Monument historique, demeure privée, réserve naturelle

 

Renseignements:
Ecomusée de Montfort sur Meu
Tél: 02 99 09 31 81 - Fax: 02 99 09 32 76

 

 

Le château de la Ribaudière

 

Demeure privée

Eglise et Chapelle

L'église de style gothique

 

Inaugurée pour la première fois en 1851, elle domine la cité.

 

 

 

La Chapelle de Notre Dame de Lannelou


Surmontée d'un campanile, c'est l'une des plus belles du département.

 

Courant septembre, lors de la fête du patrimoine, une animation est organisée à la chapelle.

Mémorial

Le Monument aux morts


Le Monument aux morts est situé à côté de la Mairie.

 

Il s'agit tout autant d'un ouvrage d'art magnifique, qu'un monument à la gloire des valeureux et humbles soldats, chers disparus pour la patrie, lors des dernières guerres.

Leurs noms sont gravés sur une colonne de granit, au pied de laquelle se trouve un personnage représentant un laboureur de retour des champs, son "boucard" sur l'épaule, qui se découvre avec respect devant le monument.

 

 

Inauguré le 6 juillet 1924, il était à l'origine flanqué de deux canons autrichiens de 88, l'ensemble étant entouré par des chaines soutenues par six obus de gros calibre. Ces canons furent enlevés sous l'Occupation.

 

 

Lors des célébrations commémoratives, les Anciens combattants sont accompagnés des élus montalbanais et de la population pour un hommage toujours très émouvant.

 

 

Le saviez-vous ?


Surmontant la colonne du Monument aux morts, un coq, l'emblème national, se dresse fièrement sur ses ergots, la patte gauche posée sur un casque à pointe en signe de victoire.

 

Avant l'arrivée des Allemands, M. Fénelon Pinson, alors Maire de Montauban-de-Bretagne, fit descendre le coq et le casque à pointe avec l'aide de la population et cacha le tout dans les caves de la Providence.

 

A la libération, le coq et son casque furent remis à leur place par les soins de 3 bénévoles qui utilisèrent, pour effectuer cette opération délicate, deux palans appartenant au garage Giovane, italien d'origine, dont la patrie était alors encore en guerre avec la France...
Tout un symbole.

Les étangs de Montauban

Grand étang Saint Eloi


Etang disposant d'un parcours sportif

Le petit étang Saint Eloi

La forêt

Montauban-de-Bretagne est situé à la lisière sud de la forêt domaniale. Cette vaste étendue verte est un site entretenu, propice aux longues flâneries, et recèle de véritables trésors : des arbres anciens aux espèces variées et parfois rares.

 

A découvrir : son arborétum, et le site du "vieux chêne".
La forêt domaniale est particulièrement appréciée par les randonneurs à cheval car elle est traversée par un réseau important de voies de circulations équestres, qui se rejoignent en de multiples croisements.

Jean Sulivan

Joseph LEMARCHAND est né le 30 octobre 1913 à Fontenigou (Les Fontaines noires) ; Jean SULIVAN de son nom de plume a écrit une trentaine de livres dont le livre hommage à sa maman et à son enfance montalbanaise : « Devance tout adieu », édité chez Gallimard en 1966. Ce livre a reçu le prix des écrivains de l’ouest.

Prenez note

Dénomination de la future place du cœur de ville : Votre avis nous intéresse ! N'hésitez pas à donner vos idées.

En savoir plus »

Comment réagir en cas d'attaque terroriste. www.gouvernement.fr.

Télécharger le fichier »

N'hésitez pas à consulter tous les compte-rendus des conseils municipaux

En savoir plus »

Collecte des bacs jaunes 2017 sur les communes du canton de Montauban-de-Bretagne

En savoir plus »

Zoom sur...

Agrandissement d'un élevage porcin au lieu-dit "Le Rohan". Dossier consultable en mairie du 06/07 au 03/08.

En savoir plus »

Nouveaux horaires à la mairie

Depuis le 1er septembre 2015

En savoir plus »

Carte interactive

Carte interactive