ESPACES VERTS

Les espaces verts de la Commune sont entretenus par les Services techniques. Partie intégrante du cadre de vie des habitants, il appartient à chacun de les respecter en veillant à ne pas jeter ses déchets n'importe où.

 

 

 

L'ENTRETIEN ET L'EMBELLISSEMENT

Depuis janvier 2017, la loi Labbé interdit l’utilisation et l’achat de produits phytosanitaires pour toutes les communes de France. Les espaces communaux concernés par l’interdiction des pesticides sont les espaces verts, les forêts, les promenades ouvertes au public et les voiries.

Par anticipation, la ville de Montauban-de-Bretagne, depuis plusieurs années, s’est engagée dans une démarche qui tient compte de l’impact environnemental des traitements phytosanitaires.

Des solutions alternatives sont employées, telles que la débroussailleuse, le brûlage par le gaz, la binette et le paillage…

Dorénavant, la présence de quelques plantes spontanées sera admise dans les rues.

En vertu d’un arrêté communal concernant l’ensemble de la commune, chacun doit participer à l’entretien de sa « portion d'espace public », qu’il soit propriétaire ou locataire.

L’objectif est de permettre à la commune de se concentrer sur les autres sites, les techniques de désherbage sans chimie demandant beaucoup de temps et d’attention.

Qu’entend-on par « trottoir » ? Il s’agit de l’espace au droit de la façade ou de la clôture des riverains :

• pour les trottoirs, sur toute la largeur,

• s’il n’existe pas de trottoirs, à un espace de 1,40 m de largeur.

Une solution pour moins d’entretien et plus d’embellissement.

 

L’entretien

En toutes saisons, les propriétaires (ou syndics de propriété) ou locataires sont tenus de balayer les fleurs, feuilles, fruits provenant d’arbres à proximité plus ou moins immédiate, sur les trottoirs ou banquettes jusqu’au caniveau, en veillant à ne pas obstruer les regards d’eaux pluviales.

Le désherbage doit être réalisé par arrachage ou binage ou par tonte.

 

Le recours à des produits phytosanitaires est strictement interdit, ainsi que les produits non homologués comme le vinaigre ou le sel.

 

Dans le but d’embellir la commune, les habitants peuvent être autorisés à fleurir ou végétaliser leur pied de mur. Ces aménagements sont soumis à autorisation écrite auprès des services de la ville.

En janvier 2019, les pesticides au jardin seront interdits de vente, de détention et d’utilisation pour les particuliers (sauf biocontrôles, faibles risques et utilisables en agriculture biologique).

Des solutions alternatives pour vos jardins…

Connectez-vous :

http://www.jardineraunaturel.org/

http://www.bassinversantdumeu.fr/

 

Neige et verglas

Dans les temps de neige ou de gelée, les propriétaires (ou syndics de copropriété) ou locataires sont tenus de balayer la neige devant leur maison, sur les trottoirs ou banquettes jusqu’au caniveau, en dégageant celui-ci autant que possible.

En cas de verglas, ils doivent jeter du sable, des cendres ou de la sciure de bois devant leur maison, sur les trottoirs ou banquettes jusqu’au caniveau. Les matériaux sont à la charge du résident, du propriétaire ou du locataire.

En temps de gelée, de neige ou de verglas, il est interdit de faire couler de l’eau sur la voie publique ou les trottoirs. L’utilisation du sel est également interdite

Fauchage tardif dans la commune

Dans certains espaces verts de la commune vous avez pu remarquer un panneau « fauchage tardif ». Ces zones sont destinées à laisser fleurir les variétés spontanées et à servir de refuge pour les papillons et autres insectes. Les jardiniers n’interviennent pas pendant un certain temps laissant la prairie ou la pelouse pousser naturellement.

 

Depuis 2 ans, au lieu d’être broyées et laissées sur place en début de saison, les prairies autour de l’étang Saint Eloi sont fauchées et exportées en foin. Depuis ce printemps d’autres espaces sont concernés par un fauchage tardif (dans la Vallée, aux abords des bassins tampons). De grandes pelouses de lotissement seront également gérées de façon plus extensive avec des tontes plus espacées dans le temps, sauf de chaque côté des cheminements piétons. Le fauchage interviendra avant la maturité de certaines plantes comme le rumex et le chardon pour éviter leur prolifération.

« Un environnement urbain sans pesticide »

La maintenance des espaces publics, par les services municipaux a beaucoup évolué ces dernières années.

 

D'une culture du " tout propre" où il n'était pas question de laisser une pelouse plus qu'il ne faut, où le moindre brin d'herbe sur les trottoirs et les allées était aussitôt traité chimiquement, nous sommes aujourd'hui passé à un nouvel état d'esprit beaucoup plus soucieux de l'environnement.

Mettre en place une gestion plus durable sur la ville de Montauban de Bretagne est plus ou moins comparable à celles mises en place sur des communes plus importantes. 

 

Le principe est le même, on adapte l'entretien d'un espace en fonction du lieu et de l'usage. 

 

C'est aussi associer des techniques alternatives notamment au niveau du désherbage.

 

 

En effet, les nouvelles contraintes règlementaires sur l'utilisation des produits phytosanitaires et l'objectif de réduire au maximum leur emploi ont contraint les services techniques à revoir leur façon de travailler. 

 

Là où auparavant 1 à 2 passages par an avec des désherbants suffisaient pour maîtriser les herbes sur la voirie, aujourd'hui, c'est environ 5 à 7 passages qui doivent être effectués par désherbage thermique ou balayage, voire binage.

Régulièrement, les agents ont constaté que devant plusieurs propriétés montalbanaises, les mauvaises herbes étaient fréquemment arrachées et les trottoirs balayés. Ces petits gestes contribuent au bon état des trottoirs et nous ne pouvons qu'encourager ces pratiques.

Afin de favoriser la biodiversité notamment au niveau de l'étang St Éloi, des prairies fleuries vont être implantées au printemps, elles viendront égayer ce site par une multitude de couleurs.
Enfin, quand cela est possible, les déchets de tailles sont réutilisés sur les espaces verts de la commune.

Par exemple, suite à la campagne d'élagage et d'abattage de cet automne, l'ensemble des déchets ont été broyé et réutilisé pour pailler les massifs autour de la mairie.
Ce paillage permet de limiter la pousse des adventices et permet de faciliter leur arrachage.
Une grande partie des déchets verts peuvent être utilisés dans les jardins sous forme de paillage ou de compost.

Vos démarches en ligne

Carte d'identité Passeport
Pour vos démarches administratives en ligne

Zoom sur...

Comment réagir en cas d'attaque terroriste

En savoir plus »

Conseillers municipaux

Conseillers municipaux Retrouvez les permanences et les contacts de vos élus

En savoir plus »

Carte interactive

Carte interactive